Sommeil : savoir l’apprivoiser

Sommeil : savoir l’apprivoiser
Le sommeil est indispensable. Quand il se fait difficile, les compléments alimentaires aident à ne pas tomber dans le piège de l’insomnie et des somnifères.
La plainte de mal dormir recouvre des troubles très divers. L’insomnie est définie par un sommeil considéré comme insuffisant ou peu réparateur, c’est un problème de quantité et de qualité.

Le sommeil est indispensable. Quand il se fait difficile, les compléments alimentaires aident à ne pas tomber dans le piège de l’insomnie et des somnifères.

Le train du sommeil doit partir à l’heure et franchir quatre à six cycles, chacun composé de différents stades: lent léger, lent profond et paradoxal. Les trains peuvent prendre du retard ou ne pas respecter les horaires.

• Difficultés d’endormissement
Vous avez du mal à trouver le sommeil et vous vous retournez sans arrêt dans votre lit.

• Insomnie par éveils au milieu de la nuit
Elle pose le problème du réendormissement après chaque éveil.

• Insomnie de fin de nuit
Vous vous endormez facilement, mais vous réveillez brutalement au bout de quelques heures sans pouvoir vous rendormir. En cause le plus souvent, anxiété et stress, mais il y a d’autres causes.

• Insomnies transitoires et occasionnelles
Modifications du mode de vie ou de l’environnement, conflit professionnel ou familial, décalage horaire…

• Problèmes de santé
Un avis médical est nécessaire. Votre pharmacien ne peut conseiller qu’en cas d’insomnies occasionnelles (inférieures à trois semaines), liées à un événement traumatisant ou bien stressant, le plus souvent chez des sujets jusque-là sans problème de sommeil, lesquels disparaissent avec la cause déclenchante.
 

TROUVER LA BONNE FORMULE

Plantes du sommeil 
• Valériane et agitation
La valériane restructure la qualité du sommeil, pour les personnes qui ont l’impression de ne pas avoir dormi une minute. Pour l’agité nerveux, perpétuellement inquiet, difficile à calmer.

• Eschscholtzia, pavot jaune de Californie
Il induit le sommeil et raccourcit la durée d’endormissement, pour ceuxqui tournent dans leur lit jusqu’à 2 ou 3 heures du matin avant de fermer l’œil.

• Passiflore, fleur de la passion
Elle prolonge le sommeil et convient à l’hyperactif stressé. D’autres plantes sédatives ont une action plus douce, elles procurent le repos ainsi que la détente: aubépine, coquelicot, mélilot, mélisse, oranger amer, tilleul, verveine odorante. Limitez-vous à trois ou quatre plantes, à la bonne dose, et variez les formules qui peuvent être enrichies en vitamine B6, magnésium et L-tryptophane rééquilibrants, en cas de surmenage et de stress.

Hormone du sommeil
La mélatonine est une hormone naturelle du corps humain sécrétée pendant la nuit par une petite glande du cerveau, la glande pinéale, avec un pic de sécrétion entre 1 et 5 heures du matin; la lumière du jour bloque la synthèse. La mélatonine influence nos rythmes biologiques, aide l’organisme à s’adapter aux modifications de l’horloge biologique (décalage horaire ou bien jet lag). Elle favorise naturellement l’endormissement et améliore aussi la qualité du sommeil, sans accoutumance. 


À CHACUN SON RYTHME

Respectez vos propres horaires de sommeil.
Les plantes sédatives vous aident à condition de les prendre au bon moment.
Anxiété et nervosité prédominent: répartir les prises sur toute la journée avec une dernière prise au coucher.
Endormissement difficile: prise quatre heures avant l’heure du coucher.
Sommeil de mauvaise qualité: une demi-dose au repas du soir, une prise au coucher.
Éveils précoces: prise importante au coucher, à renouveler si besoin au cours de la nuit.


CONSEILS DE PHARMACIEN

Ne pratiquez pas d’activité physique ou sportive en soirée, surtout si elle est intensive. Ne prolongez pas un travail intellectuel (ordinateur) ou les programmes de télévision trop tard. Préférez les activités relaxantes, lecture, musique douce. Couchez-vous uniquement quand le sommeil vient, ne restez pas au lit si vous ne dormez pas. Gardez des horaires stables de lever, quelle que soit l’heure d’endormissement. Ayez une bonne literie, une chambre sombre et pas trop chauffée (15-18 °C). Éliminez au maximum les bruits parasites ou utilisez des bouchons d’oreille.         


Christelle PIAT

(Septembre 2013, Bien-Être et Santé)