Recadrer les enfants

Recadrer les enfants
Pour eux aussi, il s’agit d’être en pleine forme et en bonne santé pour que l’année scolaire soit réussie. Aux parents d’être vigilants et organisés dès la rentrée…
Pour les parents, la rentrée scolaire se traduit par des courses épuisantes, des démarches stressantes… Pour les enfants, reprendre le rythme est souvent difficile et angoissant parfois.
 

NUITS TROP COURTES !

Pour les enfants, le sommeil est essentiel. S'ils en manquent, ils ne pourront pas être attentifs en classe. Au besoin, parlez-en à votre pharmacien qui vous indiquera sans doute un médicament à base de plantes.

Pour les adolescents, la question du sommeil est plus épineuse à cause des jeux vidéo, des messages par centaines, voire d’une addiction à Internet… C’est un constat des enseignants et des médecins, les ados ne dorment pas assez. Or, comme le rappelle l’Institut national du sommeil et de la vigilance (Ansv), les anomalies du sommeil favorisent irritabilité, troubles de la concentration, de l’attention et de la mémorisation, risque d’anxiété ou encore prise de poids. Avec à la clé les échecs scolaires. Établissez tout de suite des règles à respecter concernant notamment les horaires et le temps consacré à ces activités, même si c'est difficile à l’âge de la rébellion et de l’indépendance.
 

ACNE, LE RETOUR !

Autre problème typique de l’adolescence, fréquent après les vacances : la réapparition des boutons d’acné, si mal supportés. Le soleil les a asséchés et le problème semblait réglé. Il n’en est rien, l’acné redouble de vigueur à la rentrée.
Le plus simple est d’en parler à votre pharmacien qui saura vous conseiller selon les cas le traitement local qui convient à votre ado à boutons, ou vous aiguillera vers un dermatologue si des soins et un médicament par voie orale sont nécessaires.
 

PENSER AU VACCINS

Les oublis sont assez fréquents, surtout pendant la période des vacances, or plusieurs maladies potentiellement graves sont en recrudescence, notamment coqueluche, rougeole et méningites de types b et c. La rentrée est le bon moment pour mettre à jour le carnet de vaccination en tenant compte des modifications du calendrier vaccinal 2013.

Vaccin hexavalent contre diphtérie, tétanos, coqueluche, polio, infections invasives à Haemophilus influenzae de type b, hépatite B : le rappel est avancé à 11 mois contre 18 mois auparavant.
ROR, rougeole-oreillons-rubéole : la deuxième dose est avancée à 16-18 mois au lieu de 13 à 24 mois.
Coqueluche : le rappel est maintenant fixé plus tôt, à 6 ans, combiné avec celui déjà prévu à cet âge contre diphtérie, tétanos et polio.
Papillomavirus (virus qui favorise le cancer de l’utérus) : vaccination pour les filles de 11 à 14 ans (et non plus à partir de 14 ans) avec rattrapage à 15-19 ans au lieu de 15-23 ans.
 

EVELYNE GOGIEN
Septembre 2013
 

Bien être et Santé