Quelle crème pour ma peau?

Quelle crème pour ma peau?
Sèche, grasse, entre les deux ? Tous les types de peau méritent un soin cosmétique qui les sublime ! Quelques pistes pour choisir le bon pot.
Normale, mixte, grasse, sèche, sensible, réactive, mature… Autant de types de peau que d’êtres humains ? Notre épiderme joue en tout cas sur le registre de la variation. Entre individus : la génétique ne se penche pas avec la même bienveillance sur tous les berceaux. Entre environnements : des climats rudes ou la pollution mettent à mal notre enveloppe protectrice. Entre périodes de notre vie : les changements physiologiques ou les fluctuations hormonales nous redessinent. Mais la santé et l’aspect de notre épiderme dépendent aussi, et même beaucoup, de notre hygiène de vie globale et en particulier d’une alimentation équilibrée et variée.
 
Les missions des actifs
Quel que soit notre lot de départ, il est possible de le sublimer. Tonifier, lisser, purifier, illuminer… Les soins dermocosmétiques sont là pour nous aider. Au cœur des crèmes, des sérums, des lotions ou des huiles, se cachent des principes actifs, naturels ou de synthèse, sélectionnés pour leur action sur les cellules cutanées. Selon leur concentration et leur éventuelle association, ils ont pour mission d’hydrater, de réguler le sébum, d’uniformiser le teint, d’accélérer le renouvellement cellulaire ou d’améliorer la fermeté… Il est donc primordial de connaître son type de peau et ses besoins pour dénicher son soin idéal.
 

1ère PARTIE : CHAQUE PEAU CHERCHE SA CREME

La peau est rugueuse et inconfortable, est elle sèche ou bien déshydratée ? Ces rougeurs et ces imperfections marquent-elles un excès de sébum ou une intolérance passagère ? Ce manque d’éclat et de tonicité fait-il partie des signes de l’âge ?... Trouver la formule cosmétique idéale débute par une petite révision.

J’ai la peau normale
Elle est souple et douce. Son aspect mat et son grain régulier sont faciles à mettre en valeur. L’absence d’imperfections la dispense de camouflage. Eh oui, la peau dite normale est un atout de séduction qu’il faut précieusement conserver.
Prescription : Une crème de jour hydratante et un nettoyage parfait matin et soir avec une eau micellaire suffisent à son bonheur quotidien.

J’ai la peau mixte
Les épidermes mixtes présentent les mêmes caractéristiques que les normaux, sauf sur la zone T (front, nez, menton) où ils accusent un excès de sébum. Il faut donc réguler cette partie du visage qui affiche de la brillance et des petites imperfections.
Prescription : Le matin, un soin hydratant et matifiant, de texture fluide et contenant des poudres absorbantes et du zinc, séborégulateur, corrige la zone grasse. La nuit, on applique une crème hydratante sur tout le visage.

J’ai la peau grasse
Identifier une peau grasse est bien plus facile que d’éradiquer la séborrhée (excès de production de sébum). En guise de lot quotidien : pores dilatés, brillance et imperfections, plus ou moins accentuées selon les cycles hormonaux et les saisons. Prescription : Deux ou trois fois par mois, on applique un masque à l’argile qui, tel un buvard, absorbe et régule le sébum. Au quotidien, on mise sur un fluide hydratant ultraléger contenant du zinc et du cuivre.

J’ai la peau sèche
Pour traiter à bon escient, il faut distinguer peau sèche et peau déshydratée. Dans les deux cas, ça tire et ça picote. Mais, alors qu’une peau sèche souffre d’une insuffisance chronique de lipides, d’où une sensation d’inconfort toute l’année, la peau déshydratée manque d’eau après des vacances au soleil ou lors de grands froids. Elle peut sembler sèche sur certaines parties du visage mais présenter acné ou points noirs.
Prescription : Les peaux sèches réclament des crèmes relipidantes, riches en huiles végétales par exemple. Les peaux déshydratées, en revanche, seront comblées avec des actifs capables de retenir l’eau dans l’épiderme, comme l’acide hyaluronique.

J’ai la peau sensible
Sensible, réactive, intolérante… Les qualificatifs diffèrent mais pas le résultat : la peau rougit et démange à la moindre agression, intérieure ou extérieure. Utilisé en préventif ou en curatif, le soin doit contenir le moins d’ingrédients possible pour minimiser les risques de réactions cutanées. Et fuyez les produits riches en tensio-actifs, conservateurs, parfums, silicones, urée, acides de fruits ou rétinol.
Prescription : Un soin apaisant à base d’eau thermale, par exemple.


2ème PARTIES: SOINS ET TEXTURES A LA CARTE

Parmi les critères de sélection d’un cosmétique, les textures ont aussi leur importance. À condition, cela va sans dire, d’en connaître les particularités...

Des crèmes à tout faire
La crème est une émulsion dans laquelle on peut incorporer un ou plusieurs principes actifs. Il existe en fait deux sortes d’émulsions. La première, « huile dans eau », consiste à introduire des gouttelettes d’huile dans une majorité d’eau. Nourrissante et hydratante, elle est préconisée pour les crèmes de jour. Pour la seconde, « eau dans huile », c’est l’inverse : on enferme des gouttelettes d’eau dans une base d’huile. La texture obtenue dépose un film lipidique et protecteur sur la peau, idéal pour les soins de nuit. Des crèmes pour qui ? Cette formule caméléon convient à tous les types de peaux, y compris aux plus sensibles.

Des baumes maxi confort
De consistance plus compacte que la crème, le baume est aussi bien plus gras. Cette forte concentration en agents relipidants lui confère des vertus réparatrices. On l’utilise sur tout le corps ou bien sur les zones sèches et rugueuses comme les mains, les talons et même les lèvres. On évite de l’appliquer sur l’ensemble du visage car il peut avoir des effets indésirables (apparition d’acné).
Des baumes pour qui? En guise de bouclier anti-dessèchement en période de grand froid, les baumes réconfortent tous les épidermes.

Des fluides en toute légèreté
À mi-chemin entre la crème et la lotion, le fluide est une formule très légère qui pénètre rapidement, sans laisser de film collant sur la peau. Un atout de choc, surtout en été lorsque la transpiration s’emballe. Contrepartie de leur légèreté, les fluides ne peuvent pas répondre à tous les besoins cutanés. Si les crèmes trop grasses favorisent le développement d’imperfections, les fluides, quant à eux, majorent l’apparition de rougeurs et d’irritations.
Des fluides pour qui ? Cette texture est particulièrement appropriée aux peaux normales, mixtes ou grasses, ainsi qu’aux peaux jeunes.
 
POT, TUBE OU FLACON POMPE ?
Question d’hygiène... et de goûts ! Le risque de contaminer avec vos doigts le produit
restant est nul avec un flacon-pompe et faible avec un tube. Pour ne pas « salir » votre pot, vous pouvez prélever la quantité de crème nécessaire avec une petite spatule.


CONSEILS DE PHARMACIEN

L’huile sèche nourrissante est une solution idéale pour celles qui ont la peau sèche ou très sèche mais qui ne supportent pas l’effet collant des crèmes riches. En effet, contrairement aux huiles classiques ou à certaines crèmes hydratantes, sa texture non grasse pénètre rapidement et laisse un fini velouté sur la peau. Le sérum est un concentré d’actifs qui, sans se substituer à votre crème de jour, décuple ou complète ses effets. Ciblé selon vos soucis (pores dilatés, dessèchement, rides, rougeurs, taches brunes, manque de fermeté…), il s’applique avant le soin, et peut s’utiliser toute l’année ou en cure. 
 


MA TROUSSE BEAUTE

Tolériane Ultra Fluide, La Roche Posay
Ce fluide apaisant soulage, dès l’application, les irritations des épidermes ultra-sensibles, allergiques, mixtes ou à tendance grasse.

Premium Élixir
Huile Somptueuse, Lierac. Précieux anti-âge des peaux affichant rides profondes, perte de densité, taches et déshydratation, cette huile aux trésors recèle des oléo-actifs de fleurs noires rares et un complexe d’huiles végétales.

Soin Rééquilibrant Multi-Correcteur, Bio Beauté Nuxe
De texture fondante, ce soin hydrate (huile de coco) et matifie (poudre de riz). Actif pendant huit heures, il camoufle imperfections, points noirs et pores dilatés.
 
 
VÉRONIQUE AÏACHE

Mars 2014

Bien être et Santé