Psoriasis : symptômes et précautions

 Psoriasis : symptômes et précautions
Le psoriasis, maladie inflammatoire chronique de la peau, évolue par poussées, entrecoupées de rémissions qui laissent un peu de répit au malade. La menace des récidives compromet la qualité de vie du psoriasique.
Pas grave, mais… 
Le psoriasis se présente sous forme de plaques rouges recouvertes de squames blanchâtres. Sans gravité, c’est pourtant une affection handicapante.
• Difficile à vivre
Quand il touche à l'apparence physique, le regard des autres pèse lourdement sur le vécu du patient. Outre son aspect inesthétique, il peut entraîner des difficultés à exercer un emploi.
• Les cellules s’emballent
Contrairement à des idées reçues, le psoriasis n’est pas lié à l’hygiène et n’est absolument pas contagieux. Il est dû à un renouvellement trop rapide de l’épiderme, en 4 à 6 jours au lieu de 21 jours. Les kératinocytes, cellules de la peau, s’accumulent, entraînant un épaississement de la peau.
 
Pourquoi, comment ? 
Le psoriasis débute le plus souvent à l’adolescence (30 % avant 20 ans) et après 50 ans. Trois millions de personnes sont concernées en France.
• Localisations diverses
Les plaques peuvent démanger et être douloureuses, elles se retrouvent préférentiellement sur les coudes, les genoux, le bas du dos, mais aussi au niveau du cuir chevelu, des mains et des pieds, des ongles, du visage, plus rarement sur les muqueuses génitales et les articulations (rhumatisme psoriasique).
• Immunité et stress
Une prédisposition génétique a été mise en évidence et le mécanisme est sans doute d’origine immunitaire. Le stress favorise les poussées, le tabac et l’alcool sont des facteurs aggravants.
 
Traitement et suivi 
À ce jour, les traitements ne guérissent pas, mais atténuent les symptômes (rougeurs et squames).
• Traitement adapté
Le choix du traitement, oral, injectable, local, est fonction de la localisation, de l’étendue et de la sévérité des lésions, et du mode de vie et des attentes du patient.
• Suivi et aide
L’efficacité dépend d’un bon suivi, mais le caractère récidivant de la maladie suscite souvent découragement, voire dépression chez certains pa­­tients qui négligent de se soigner correctement*.
 
Les bons gestes
 
• Appliquez généreusement et quotidiennement un soin hydratant en massages doux.
• Prenez des bains surgras n’excédant pas 38 °C et séchez la peau en la tapotant.
• Éliminez les squames en douceur avec des produits émollients appliqués sur peau humide.
• Observez une hygiène de vie saine en évitant le plus possible le stress, l’anxiété, la prise régulière d'alcool, le tabac.
• Choisissez des vêtements qui n'exercent aucun frottement ni aucune pression sur la peau.
• Un soutien psychologique peut être utile, n’hésitez pas à le demander.
 
À savoir
La puvathérapie consiste à prendre un médicament photosensibilisant la peau (psoralène) puis à s’exposer à des rayons UVA dans une cabine, sous contrôle médical. Les résultats sont visibles après 2 à 3 semaines à raison de 2 à 3 séances de quelques minutes par semaine. Les cures prescrites par un dermatologue sont prises en charge par la Sécurité sociale.

* L’Association pour la lutte contre le psoriasis, Aplcp, s’emploie à apporter une entraide psychologique et des informations sur la maladie, les traitements et leur évolution telles les biothérapies www.aplcp.org
 
Christine NICOLET

Novembre 2012
Bien-être & santé