Protégez-vous

Protégez-vous
Respecter quelques règles d’hygiène simples et de bon sens permet d’éviter ou du moins de limiter les risques de contamination.
On n’attrape pas un rhume simplement parce qu’on a pris froid, mais parce que les virus circulant par temps froid et humide sont très contagieux et concentrés. Le froid joue un rôle indirect, l’organisme tournant à plein régime pour maintenir une température corporelle constante, ce qui fragilise le système immunitaire. Mieux vaut donc vous couvrir chaudement en superposant plusieurs couches légères, avec bonnet et écharpe.  


PREVENTION, MODE D’EMPLOI

• Limitez les transports en commun et les endroits surpeuplés qui multiplient les occasions de s’infecter.
• Ne partagez ni verres, ni couverts, ni serviette pour s’essuyer les mains.
• Fuyez ceux et celles qui éternuent et toussent, évitez bises et poignées de main.
• Portez le moins souvent possible les mains au visage, lavez-les fréquemment avec du savon, sans oublier ongles et poignets, et systématiquement après un bain de foule ou après avoir côtoyé une personne enrhumée ou malade. Ou frictionnez-les avec un gel antibactérien (à glisser dans le sac ou la poche) quand vous ne disposez pas d’un lavabo. Nettoyez souvent poignées de porte, interrupteurs, télécommande, téléphone, ordinateurs, jouets… surtout s’il y a un malade à la maison; les virus survivent pendant des heures sur un objet.
• Chauffez sans surchauffer. Passer brutalement d’un intérieur très chaud à l’extérieur froid constitue une agression thermique doublée d’une agression hygrométrique (du sec à l’humide), qui rend les muqueuses nasales plus sensibles aux microbes.
• Aérez en laissant les fenêtres grandes ouvertes au moins 10 minutes par jour pour renouveler l’air.
• Arrêter de fumer est une des meilleures façons de se protéger des infections: le tabac irrite et fragilise l’appareil respiratoire.  


PENSEZ AUX AUTRES

• Si vous avez un rhume ou une autre maladie hivernale, limitez embrassades, câlins et poignées de mains.
• Utilisez des mouchoirs en papier à usage unique à jeter dans une poubelle fermée.
• Mettez une main ou le creux du coude devant votre bouche pour éternuer ou tousser.
• Portez un masque de protection pour vous occuper d’un bébé ou d’une personne âgée ou affaiblie.  


RENFORCER SES DEFENSES

Phytothérapie : Teintures mères ou gélules à base d’Echinacea, éleuthérocoque, pollen, gelée royale et quand on est malade, échinacée, infusions de thym au miel, lavande, sureau, mauve, lavande.

Aromathérapie : Huiles essentielles en gouttes, gélules, capsules de bouillon blanc, myrte, bourgeons de pin et si on est infecté, associations ciblées comme un spray ravintsara-niaouli-eucalyptus en cas de rhume.

Homéopathie : Oscillococcinum et quand on est malade, granules adaptés aux symptômes : Ferrum phosphoricum, Aconit, Allium cepa, Bryonia…

Micronutrition : Comprimés, capsules ou ampoules à base de fer, vitamine D et zinc ; pour renforcer la flore intestinale, probiotiques et sélénium ; en cas d’infection, compléments alimentaires.


EVELYNE GOGIEN
Novembre 2013

Bien être et Santé