Problèmes parasitaires

Problèmes parasitaires
Votre animal a très souvent des démangeaisons ? Il fait partie de la famille et vous souhaitez protéger votre compagnon et également vos enfants. Vous souhaitez connaître la conduite à tenir pour éviter que votre animal soit infesté. Vous trouverez ici les principales mesures à prendre.
LES ENNEMIS DE VOS COMPAGNONS

Les puces
Elles prolifèrent toute l’année, du printemps à l’automne, et se manifestent par la pulicose, infection cutanée, sur laquelle peut se greffer, chez le chien ou le chat, une allergie. Les puces peuvent transmettre certaines maladies, également des vers (dont le ténia). L’espèce de puces la plus répandue est la puce du chat.
Astuce : placez votre chat/chien sur un linge blanc et brossez-le à rebrousse-poil. Si de petits grains noirs tombent, le test est positif, ce sont des déjections de puces.
 
Les tiques
Elles se cachent dans les herbes et les fourrés, se nourrissent de sang chaud et parasitent facilement le chien (rarement le chat). Elles peuvent transmettre une maladie grave, parfois mortelle : la piroplasmose (principaux symptômes : fièvre, urines foncées et animal boiteux). Dans le sud de la France, les tiques peuvent aussi transmettre l’hépatozoonose qui provoque une anémie.
 
Les vers
Les vers ronds et vers plats peuvent infester chiens et chats, parfois dès la naissance. Ils ne sont pas tous visibles à l’oeil nu dans les selles et peuvent provoquer des troubles sérieux et nuire à la croissance.
A savoir : le fait de manger de l’herbe ne débarrasse pas votre animal des vers.
 
Les moustiques
Dans le sud, un moustique peut provoquer chez le chien la leishmaniose qui atteint les différents organes. Un autre type de moustique peut inoculer au chien et au chat « le vers du coeur », pouvant atteindre 40 cm : c’est la dirofilarose, non contagieuse entre animaux, mais grave.
 
Les aoûtats, sévissant en été dans les herbes, causent des démangeaisons repérables par de petits points orangés entre les doigts et aux aisselles.
 
La gale
revêt trois formes : otodectique (oreilles), démodécique (plus grave et plus difficile à soigner, l’acarien creuse plus profondément dans la peau et entraîne avec lui un microbe), sarcoptique. Si votre chien a des démangeaisons, plaques rouges sur les coussinets, les coudes et autour des oreilles, consultez un vétérinaire.
A savoir : la gale est transmissible à l’homme.
 
Zoonoses, attention !
On appelle zoonose une maladie susceptible de passer de l’animal à l’homme directement (morsure, léchage, griffure) ou indirectement (l’animal transmet l’agent infectieux à l’homme via une tique ou un moustique). La maladie de Lyme, la teigne, les vers (qui menacent en particulier les enfants), la gale sarcoptique, la tularémie, la toxoplasmose, la maladie des griffes du chat… sont des zoonoses assez répandues.
Pour éviter les zoonoses, vermifugez et vaccinez toute la famille y compris les animaux.
 
 
LES SOLUTIONS EN PHARMACIE

Les puces
N’attendez pas une infestation grave pour agir. Vous trouverez à votre disposition chez votre pharmacien divers produits présentés en pipettes, flacons applicateurs, poudre, shampooings, sprays, colliers ou à prendre par voie orale.
Deux en un : plusieurs laboratoires vétérinaires proposent des produits pouvant agir à la fois sur les puces et sur les tiques. Demandez conseil.
 
Les tiques
Traitez préventivement votre chien. Le produit doit rester sur la peau pour tuer les parasites avant qu’ils ne puissent piquer.
Attention : n’arrachez jamais la tête de la tique. Ayez toujours sous la main un tire-tique (vendu en pharmacie).
 
Les vers
Les vermifuges sont aujourd’hui très au point, certains sont appétents pour une prise facile. Il est conseillé de vermifuger son animal quatre fois par an.
 

LES POINTS CLE POUR BIEN PROTEGER VOTRE ANIMAL
 

Quand vous traitez chat ou chien contre les puces, traitez aussi le logement (5 puces sur lui vous en promettent 95 chez vous !).
L’aspirateur peut éliminer jusqu’à 60 % des oeufs et des larves.
Traitez en même temps tous les animaux de la maison.
N’utilisez pas les produits pour chien sur votre chat, ni l’inverse.
Ne lavez pas votre chien tout de suite après le traitement.
Vermifugez très régulièrement votre chat ou votre chien avec un produit adapté
(4 fois par an). Il est recommandé de vermifuger également les membres de la famille, notamment les enfants.
Vermifugez chiot ou chaton le plus tôt possible.
Examinez son animal au retour de promenades, en particulier là où la peau est
la plus fine pour éviter les tiques.
Réagissez le plus vite possible devant toute démangeaison de votre chien ou chat.
Lavez-vous les mains après tout contact avec l’animal.