Prévenir et traiter les allergies

Prévenir et traiter les allergies
 Il n’y a pas d’allergie sans exposition aux allergènes !
« Allergie » signifie réaction anormale de l’organisme lors d’un contact avec une substance étrangère, l’allergène. Celle-ci est habituellement bien tolérée, mais pour une raison inexpliquée, notre système de défense la considère, à tort, comme étrangère et produit en grande quantité de l’histamine, substance impliquée dans les réactions allergiques. L’allergie peut être :
• intermittente dite saisonnière - par exemple à l’approche des beaux jours, lorsque le printemps revient.
• persistante, la gêne se manifestant toute l’année. L’allergie affecte la qualité de vie au quotidien : difficulté de concentration au travail et à l’école, activités sociales réduites et sommeil perturbé.
 
LES PRINCIPAUX ALLERGÈNES
Les acariens, les blattes, les animaux domestiques, les moisissures, les pollens des graminées, arbres ou herbacées mais aussi certains aliments ou certains médicaments peuvent être considérés comme des allergènes. La nature et la quantité de ces allergènes peuvent entrainer des réactions allergiques plus ou moins marquées.
 
LES SYMPTÔMES
Les allergènes responsables de l’allergie peuvent entraîner des réactions quand ils sont respirés, avalés ou mis en contact avec la peau chez les personnes qui sont allergiques.
 
Les manifestations sont de plusieurs types :
Rhinite : alternance « nez qui coule, nez bouché », éternuements fréquents, nez qui démange.
Conjonctivite : yeux qui coulent, piquent et démangent. Accompagnée souvent par une rhinite et des paupières gonflées.
Urticaire : éruption cutanée qui peut toucher tout le corps et qui ressemble à des piqûres d’orties. Cela entraine des démangeaisons souvent intenses.
Eczéma : touche les enfants (dermatite atopique) et les adultes (eczéma atopique). Poussées inflammatoires sur certaines zones du corps avec des démangeaisons intenses et une grande sécheresse. Les facteurs aggravants sont les températures extrêmes, la transpiration, les contacts irritants (laine, produits ménagers, certains savons) ou le stress.
Allergie alimentaire : en constante augmentation, les enfants sont 3 fois plus touchés que les adultes. Les aliments en cause chez l’enfant sont le plus souvent le blanc d’oeuf, l’arachide et le lait de vache. Pour l’adulte, les aliments incriminés sont très variés. L’apparition des signes est rapide, toutes les parties du corps peuvent être touchées.
Choc anaphylactique : réaction allergique rare mais sévère associant malaise, urticaire, gêne respiratoire, perte de connaissance. Il n’y a pas une minute à perdre, contactez le 15 car c’est une urgence médicale.

LES GESTES A ADOPTER
• Eviction de l’allergène quand c’est possible !
Dans le cas des pollens, se renseigner sur les conditions météorologiques (attention aux journées venteuses) et éviter de dormir la fenêtre ouverte. Si vous êtes allergique aux acariens, aérez la chambre, nettoyez régulièrement la literie avec des acaricides et utilisez des housses anti-acariens disponibles en pharmacie.
• Les médicaments : antihistaminiques ou corticoïdes en comprimés/gelules, spray nasal, collyre ou crèmes/pommades. Des remèdes homéopathiques peuvent aussi vous être proposés. Les prendre dès les premiers signes et sur une courte période. Possibilité de faire de la prévention avant et durant la période de pollinisation à l’aide d’oligoéléments.
La désensibilisation en ciblant la cause de l’allergie quand le ou les allergène(s) est ou sont identifié(s). Pour qu’elle soit efficace, la désensibilisation doit être prolongée au moins 3 ans.
Des tests cutanés ou oraux peuvent être pratiqués pour identifier l’allergène. De même qu’une enquête alimentaire peut être menée en cas d’une allergie alimentaire.
 
Votre pharmacien est à votre écoute. N’hésitez pas à lui demander conseil.