L'alimentation chez les français

L'alimentation chez les français
La minceur concerne autant le pharmacien que ses patients/clients. Un récent sondage* nous éclaire sur certaines idées reçues qui persistent dans ce domaine.
Celui-ci a permis de recueillir une information croisée pharmacien/client sur la minceur. Premier enseignement à tirer de ce sondage : le conseil du pharmacien est plus que jamais utile et nécessaire.
 
« Vous éprouvez le besoin de perdre quelques kilos. Vers qui allez-vous vous tourner ? »

30 % Internet,
19 % le médecin,
15 % le nutritionniste,
11 % le pharmacien.
 

CÔTÉ PHARMACIEN
 
Tout d’abord, 75 % des pharmaciens estiment que les Français s’intéressent un peu à la minceur tandis que 21 % en font leur priorité. 71 % des pharmaciens pensent que la phytothérapie fait l’unanimité auprès de leurs clients. Quand on leur demande quelles sont les principales marques de phytothérapie appréciées dans leur officine, 65 % citent Arkopharma, 51 % Menophytea et 37 % Forte Pharma. En matière d’homéopathie, 71 % plébiscitent Boiron, 29 % Arkopharma et 26 % Lehning. Quant à l’aromathérapie, c’est Puressentiel qui arrive à la première place avec 70 % de citations, suivi par Phytosun à 34 % et Weleda à 32 %. Dans une société caractérisée par le règne de l’apparence, les produits minceur recèlent un potentiel de croissance avéré. Mais ce marché souffre néanmoins des effets négatifs d’une offre pléthorique et axée souvent sur la surpromesse. Si les laboratoires multiplient leurs efforts pour convaincre de l’efficacité de leurs produits, les nombreuses innovations dans ce domaine contribuent à parfois désorienter les consommateurs. Aussi, le conseil du pharmacien sera de plus en plus utile.
 
 
CÔTÉ PATIENT
 
Quand il s’agit de définir ce qu’ils font pour perdre quelques kilos, 63 % des Français surveillent leur alimentation, 22 % pratiquent l’exercice physique tandis que 9 % suivent un régime. En matière d’homéopathie, 60 % citent en priorité Boiron, 10 % Naturactive et 5 % Lehning et Arkopharma. Pour la phytothérapie, ils sont 19 % à plébisciter Forte pharma, 17 % Arkopharma et 14 % Phytopharma. Pour l’aromathérapie, 24 % avouent leur préférence pour Weleda, 22 % Puressentiel et 16 % Nutrisanté. L’entrée en vigueur des recommandations de l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) sur les produits cosmétiques ainsi que la mise en place d’un système de vigilance sur les compléments alimentaires par l’Agence nationale chargée de la sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) vont apporter des éléments de réponses aux consommateurs, aujourd’hui en manque de repères, s’ils ne sont pas guidés par le pharmacien.
 

REGARDS CROISÉS

L'OBJECTIF RECHERCHÉ EN PRIORITÉ
Selon les pharmaciens :
36 % éliminer les graisses,
30 % garder la ligne, 16 % être en bonne santé.
Selon les Français :
32 % garder la ligne, 25 % avoir un poids de forme, 22 % être en bonne santé.
 
LES PRODUITS SOLLICITÉS A L'APPROCHE DE L'ÉTÉ
Selon les pharmaciens :
65 % produits drainants, 60 % produits amincissants, 40 % compléments alimentaires.
Selon les Français :
20 % produits drainants,15 % crèmes ou gels minceur, 12 % compléments alimentaires.
 


*Sondage MINCEUR (questionnaire à choix multiples) réalisé en février et mars 2013 par Pharmagest Inter@ctive à la demande de BIEN-ÊTRE & santé et du Quotidien du Pharmacien sur www.carevox.fr auprès de 8 400 pharmacies clientes Pharmagest inter@ctive équipées du logiciel LGPI Global Services : 115 questionnaires validés sur CAREVOX (grand public) et 691 questionnaires validés sur le logiciel LGPI (professionnel)

Didier GALIBERT
Mai 2013

Bien être et Santé