ÉLIMINER PUCES ET TIQUES

ÉLIMINER PUCES ET TIQUES
Puces et tiques sont des parasites qu’il ne faut pas négliger. Heureusement, les moyens de lutte sont multiples et variés.
Avec le retour du beau temps, puces et tiques se remettent à proliférer. Les antiparasitaires sont très variés et il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Le conseil d’un professionnel est donc bien utile !

Produits classiques

• Plus ou moins utilisés
Les poudres sont beaucoup moins utilisées, car elles sont léchables par l’animal. Les shampooings permettent de tuer les parasites présents, mais sont peu efficaces en prévention. Les colliers diffusent le principe actif par contact avec la peau ; un bon serrage doit permettre le passage de deux doigts entre la peau et le collier.

• Très utilisés et pratiques
Les produits sous forme liquide sont très utilisés, car pratiques et économiques. Pour les animaux craintifs ou jeunes, il est possible de mettre un peu de liquide dans un gant de toilette et de l’appliquer sur l’animal. Faites attention à la tête, en particulier au niveau des yeux et de la bouche. Les sprays sont inutilisables chez le chat, car leur bruit lui rappelle le feulement d’un congénère et les rend très apeurés, voire agressifs.

Formes nouvelles

• Produits à appliquer
Les formes spot-on sont appliquées directement sur la peau de l’animal. Le produit diffuse sur l’ensemble de la peau ou pénètre dans la circulation sanguine qui la transporte à toute la peau. Dans les deux cas, l’effet n’est pas immédiat et, en cas d’infestation massive de puces, il faut commencer par les lotions ou les sprays. Bien respecter les doses : utiliser une dose grand chien répartie sur deux chiens moyens est une très mauvaise idée, car il est impossible de savoir la dose exacte distribuée.

• Prise par voie orale
Certains antiparasitaires sont à absorber par voie orale : ils ont donc le même problème de délai d’action que les formes spot-on.
La lutte contre les parasites externes de nos amis à quatre pattes est une lutte continuelle, la chaleur de nos appartements et maisons convenant parfaitement aux puces pour survivre à l’hiver.


ATTENRION, DANGER !

- La puce transporte un petit ver plat. Vermifuger son animal en même temps qu’on le traite contre les puces est judicieux. Certains chiens et chats sont allergiques aux puces, ils se mettent en sang.

- Les puces sont présentes dans l’environnement, le plus souvent sous forme d’œufs, larves, nymphes, très résistantes aux antiparasitaires. En intérieur, le diffuseur, fogger, est pratique d’utilisation, mais nécessite de quitter les pièces traitées pour tout le monde, y compris les autres animaux, pendant quelques heures. Les sprays permettent efficacement de traiter les surfaces.

- La tique, beaucoup plus redoutable, transmet des maladies mortelles. Lors de piroplasmose ou babésiose, un parasite transmis par la tique lors de la piqûre provoque une anémie mortelle. Mais la tique ne transmet ce parasite qu’au bout de 48 heures. Inspectez bien votre chien pour ôter toutes les tiques manuellement et consultez en urgence dès les premiers symptômes : abattement, perte d’appétit, urines plus colorées.


MALADIE DE LYME
La tique transmet aussi la maladie de Lyme, qui provoque des boiteries et de la fatigue chez l’animal. Transmissible à l’homme, c’est une zoonose.

Franck BOURDY


Avril 2013
Bien-être et Santé