C’est l’été, dérouillez-vous !

 C’est l’été, dérouillez-vous !
Les beaux jours sont enfin arrivés. C’est le moment de reprendre le chemin de la piscine, des cours de tennis, d’une salle de gym, du golf…
Si vous rechaussez les baskets et quelle qu’en soit la raison, partez du principe que vous recommencez à zéro. Même si le corps a une mémoire, l’important est de reprendre en douceur et progressivement. D’autant plus qu’après avoir hiberné plusieurs mois, vous vous sentez légèrement engourdi(e). Les jambes sont raides comme des piquets et les articulations rouillées. Rien ne sert de courir deux fois plus, de pédaler trois fois plus vite ou encore de porter des charges très lourdes. Vous risquez de vous faire mal, de perdre tout le bénéfice de l’entraînement et d’abandonner. Une erreur d’autant plus grossière que la clé de la réussite réside justement dans la régularité et la durée. Pour que cette démarche s’y inscrive, « Commencez par bouger de plus en plus au quotidien, lance Sylvain Guillot, coach à www.jemem.fr, la nouvelle plateforme de coaching sur la Toile. Descendez quelques stations avant celle de votre bureau ou de votre domicile afin de marcher un peu plus. Privilégiez les escaliers aux ascenseurs. Si vous empruntez les escalators, ne restez pas immobile, continuez de gravir les marches. Tous les moyens sont bons. Sortez le chien. Dépoussiérez votre cave. Faites le ménage de printemps ! »

1- Commencer en douceur et petit à petit
Ne placez pas la barre trop haut et ne sautez pas les étapes. Avant de passer à l’action, mieux vaut connaître son corps, prendre en considération son mode de vie, son alimentation, son âge. Chacun d’entre nous a des besoins particuliers et possède des aptitudes qui lui sont propres. « Posez-vous les bonnes questions. Ai-je vraiment des kilos à perdre ? Devrais-je me retonifier ? Vous pouvez faire faire un check up par votre médecin traitant. Mieux encore, un état des lieux avec un professionnel. »

2- Choisir l’activité qui convient
Que vous soyez débutant ou sportif dans l’âme, le coach prend en compte la personne dans sa globalité. Rien n’est laissé au hasard. Choisissez un objectif réalisable. En prenant plaisir à faire du sport vous serez plus motivé(e) pour le pratiquer régulièrement. L’important est d’être constant.

3- Miser sur les sports d’endurance
Marche, vélo, roller, course à pied, aviron sont autant de solutions qui s’offrent à vous. Tout en sollicitant un maximum de muscles, ils renforcent les systèmes cardiovasculaire et pulmonaire. Vous renouez avec l’exercice physique ? « Débutez par des petites séances de 20 minutes. En fonction de votre ressenti, augmentez la durée et l’intensité par palier. Courir comme un dératé une à deux fois par semaine n’est pas excellent pour l’organisme. Les intensités relativement élevées fatiguent le cœur… »

4- Retrouver la forme pour aller plus loin
Rien de tel que l’aérobie pour rester en forme et perdre du poids. « Si vous avez déjà pratiqué un sport auparavant, le jogging peut être envisagé assez rapidement. » Les bienfaits du sport se ressentent rapidement à la seule condition de le pratiquer intelligemment. Une fois que vous avez retrouvé la forme, libre à vous de revenir à vos premières amours, d’accepter une partie de tennis, de passer à la vitesse supérieure.

5- Prendre soin des articulations
Ne pensez pas que la sédentarité économise vos articulations. Les étirements spontanés ne sont pas suffisants. Par quoi commencer ? « Tout va de pair ! Ce qui compte c’est de garder en tête cette notion d’évolution. Les solliciter quotidiennement les dérouille progressivement. En augmentant le débit sanguin, les activités cardiovasculaires vont permettre à la circulation du sang d’apporter plus de nutriments et d’oxygène. » L’os, le cartilage ainsi que l’ensemble des tissus sont mieux vascularisés et nourris. « C’est de la mécanique. Comme un piston de voiture, il faut de l’huile pour que ça glisse correctement. » Stretching, barre au sol, floor­ballet, isostretching, gyrokinésis, Taï Chi, Qi Gong, yoga… sont autant de possibilités pour pouvoir conserver une certaine fluidité.


AVIS D'EXPERT - Sylvain Guillot, Coach à jemem.fr
Pour choisir un professionnel, fiez-vous à ses diplômes."
Le BP JEPS, Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport est un dérivé de l’ancien brevet d’État des métiers de la forme. Il est ciblé sur la remise en forme et concerne l’entraînement physique, le coaching, les méthodes d’entraînement, que ce soit le renforcement, la prise de masse, la perte de poids et tout ce qui est préparation spécifique à différentes activités physiques, différents sports. Il existe aussi les écoles privées, le Creps, Centre de ressources, d’expertise et de performance sportives, et la faculté pour les diplômes universitaires.             


À EVITER
- Les exercices à froid. L’éveil musculaire prépare doucement le corps et l’esprit à l’effort. En réagissant plus vite, les chances de se blesser sont amoindries.
- Faire l’impasse sur les étirements. Avant l’effort, ils servent à irriguer les muscles et les tendons. Après l’exercice, ils facilitent la régénération des tissus conjonctifs et réduisent les tensions.
- La surchauffe ! Tout travail musculaire produit de la chaleur. Sachant que l’organisme utilise un système de refroidissement efficace mais très consommateur d’eau, la sudation, hydratez-vous.


CLARISSE NENARD

Bien-être et santé
Juin 2013