Cellulite, comment la faire fondre ?

Cellulite, comment la faire fondre ?
Une technique efficace pour l’une peut se révéler parfaitement inopérante pour l’autre. Avant de s’y attaquer, mieux vaut connaître sur (ou plutôt sous) le bout des doigts son ennemie et ses failles.
On peut être filiforme et tapissée de cellulite aux zones sensibles… Un régime et de l’activité physique à outrance n’y feront rien. Par ail- leurs, ce que l’on prend pour de la cellulite n’en est pas toujours, ou mêlée à une rétention d’eau. Et les graisses ne se comportent pas de la même façon en haut ou en bas du corps. La cellulite, la vraie, est de la graisse mise en réserve dans l’hypoderme, juste sous la peau, dans un espace particulier chez la femme : il comporte des loges cloisonnées qui emprisonnent la graisse. Sous tension, celle-ci crée des capitons visibles. Les cellules graisseuses (plus volontiers dans la moitié inférieure du corps) y sont exclues du métabolisme général. La circulation y est moins fluide, par l’excès de gras et la fibrose notamment.

1 Drainer en professionnel
Le système lymphatique, parallèle aux artères et aux veines, assure le drainage de l’eau, en complément du système veineux. La graisse et/ou la fibrose peuvent freiner localement son flux. Si le volume des jambes fluctue dans la journée (plus gonflées le soir), il s’agit d’une rétention d’eau que l’on peut contrer par un drainage lymphatique professionnel : un kiné procède à des effleurages du pied aux citernes où est collectée la lymphe dans l’abdomen. À la maison une gymnastique adaptée est conseillée : le bout du pied posé sur le nez d’une marche, on fait descendre le talon le plus possible pour étirer les muscles profonds à l’arrière de la jambe et chasser ainsi le sang veineux et la lymphe.

2 Masser en roulant des mécaniques
C’est éveiller les structures endormies par un massage mécanique. La cible ? Le tissu conjonctif constitué d’adipocytes, mais surtout de fibroblastes qui fabriquent les fibres de collagène et d’élastine. La circulation des réserves graisseuses disgracieuses dépend des mouvements qu’on lui imprime. Les grands (activité physique) com- prennent une marche de 20 minutes quotidienne pour brûler les graisses remises en circulation. Les petits stimulent par mécanotransduction les fibroblastes. Mais pas question de casser ou décoller la cellulite : malaxer pour assouplir, pétrir à deux mains. Les crèmes sont un excellent appoint qui facilite le palper-rouler ; inversement le palper-rouler accélère la pénétration des principes actifs (caféinés en tête).

3 Bouger en résistance
Plus on a de muscle plus on brûle de l’énergie en mouvement. Mention spéciale pour le rameur et, mieux encore, l’aquagym : on travaille en résistance (12 fois plus que dans l’air !) les muscles agonistes et antagonistes. La circulation et le drainage sont optimisés. À 28° aussi, la dépense énergétique est supérieure dans l’eau.

CONSEILS DE PHARMACIEN
Indépendamment du massage et de crèmes ciblant une zone précise, la graisse est brûlée là où elle est disponible, et non là où elle est gênante! Inutile de mettre toute la gomme physique sur un objectif localisé.
Éviter graisses cuites, sucre blanc (seul ou sous forme de bonbons), pâtisseries, glaces, charcuterie, eaux pétillantes très salées et cigarette.
Adopter une chaussure inclinée (talon plus bas que les orteils): elle fait travailler les muscles des jambes, facilite la microcirculation de retour, tonifie la peau et raffermit mollets et cuisses. Une gymnastique douce 20-30 minutes par jour permet de s’habituer à ce nouvel équilibre.

RÉPONSES D’EXPERT
Jocelyne Rolland, Kinésithérapeute.
10 minutes par jour suffisent pour combattre la cellulite.
C’est par petites touches, régulièrement, que l’on a le plus de chances de se débarrasser durablement de la cellulite. Sous la douche, on peut assouplir, en la pétrissant, la peau des zones les plus récalcitrantes (indifférentes aux modifications vertueuses du mode de vie). En cas de rétention d’eau manifeste, on pratique quelques minutes par jour des étirements des muscles posturaux. Pour limiter la fibrose, accélératrice de vieillissement, on fait une impasse (relative) sur les sucres industriels qui caramélisent les tissus conjonctifs. Cette peau durcie jeune peut devenir flasque à terme, parce qu’en mal d’élastine… Enfin, quand on s’est massé et drainé, marcher d’un bon pas chaque jour quelques minutes sans souffler est bien plus efficace pour éliminer les graisses de la cellulite qu’une course à perdre haleine."

A LIRE
10 MINUTES PAR JOUR POUR REMODELER VOTRE SILHOUETTE
Jocelyne Rolland, préfacé par le Dr Philippe Blanchemaison, aux Éd. Albin Michel 12 €.


DR BRIGITTE BLOND