Alimentez la beauté de vos cheveux

Alimentez la beauté de vos cheveux
Shampooings ou masques font resplendir les crinières. L’erreur serait de sous-estimer le rôle de notre alimentation dans leur santé.
Tous les trois jours, vos cheveux s’allongent d’environ 1 mm. Pour être efficaces, les nutriments doivent agir dès leur racine et jusqu’aux pointes. Mais quels nutriments leur apporter ? Des protéines, du soufre, du cuivre et du zinc, qui participent à la synthèse de la kératine, constituant essentiel du cheveu. Ils lui confèrent sa cohésion, sa solidité et sa résistance. Des vitamines B et du fer, qui agissent plutôt à la base des follicules pileux, en apportant les éléments indispensables à la croissance du cheveu (phase anagène). Ils participent aussi à l’oxygénation et à l’hydratation du cuir chevelu, entourant au passage le cheveu d’une gaine souple et bien lubrifiée.


Le rôle clé des protéines

C’est l’indispensable base ! Les protéines d’origine animale seraient meilleures pour les cheveux que celles d’origine végétale (céréales, légumineuses) car elles contiennent des acides aminés soufrés, comme la méthionine et la cystine. On les trouve dans les poissons, les œufs, les viandes… – évitez cependant les aliments trop riches en graisses saturées – mais aussi dans les fromages.

L’alliance du soufre et du zinc

Le soufre rend le cheveu solide. Il est présent dans l’ail, l’œuf, la viande, l’oignon, le poisson. Une carence en zinc risque de fragiliser les cheveux. Ses principales sources sont les huîtres et les fruits de mer, la viande et le foie. On peut aussi le trouver dans les germes de blé, les fromages à pâte ferme, les noix ou les noisettes. Les meilleures alliances soufre/zinc sont les huîtres, le jaune d’œuf, les lentilles, les céréales.

Le fer pour les faire pousser

Le manque de fer, surtout chez la femme, entraîne souvent un appauvrissement de la chevelure. Le fer d’origine animale (viande, boudin noir, foie, jaune d’œuf) est mieux absorbé par l’organisme que celui contenu dans les céréales, les légumes (persil, épinards) ou les légumineuses (haricots, lentilles, pois chiches). 

Les vitamines B à chaque menu

Ce sont les vitamines du cheveu par excellence. Manger chaque jour des fruits et des légumes frais (carottes, tomates, oranges…) permet de faire le plein. Sans oublier les céréales et le pain complets, les légumineuses, la volaille.

Des cures de compléments alimentaires

Sur une durée de deux à trois mois, les cures sont conseillées en particulier au printemps et en automne, deux périodes au cours desquelles les cheveux se fragilisent et tombent.
* Ternes et dévitalisés ? Vos cheveux ont besoin de pollen et de gelée royale, un duo régénérant très efficace.
* Mous et gras ?  Faites une cure de levure de bière, riche en vitamines B.
* Secs et cassants ? Donnez-leur de la souplesse et de la douceur avec la lécithine de soja.


Christelle PIAT


Janvier 2016
Bien-Être et Santé